Impeccable et durable.

Développement durable

ImpeccableFranche-Comté Nettoyage :

Franche-Comté Nettoyage garantit la propreté IMPECCABLE de votre entreprise dans le respect de ses engagements pour un développement DURABLE.

Que signifie « développement durable » pour les entreprises de propreté ?

Le développement durable est une démarche globale qui vise pour toute activité à concilier la performance économique, l’équité sociale et la préservation de l’environnement afin de faire face aux enjeux qui pèsent sur l’avenir des grands équilibres de la planète et de la société.

 

Le sujet vous intéresse certainement, prenez le temps de lire les engagements de Franche-Comté Nettoyage pour un développement durable.

 

bebeQuel monde allons-nous
laisser à nos enfants ? :

 

  • Franche-Comté nettoyage est une entreprise engagée
    écologiquement afin de garantir un avenir à nos enfants.
    Pour y parvenir, elle s’engage dans une démarche
    globale pour un développement durable.

 

> Renforcer l’engagement social.

 

  • Pour l’égalité des chances et contre les discriminations.
    Par la promotion des femmes, 67% des emplois dans les entreprises de
    propreté, certes, mais beaucoup moins nombreuses dans l’encadrement.
    Par l’intégration des travailleurs handicapés et les publics éloignés de
    l’emploi, et la stabilisation de leur emploi.
    Par l’intégration des jeunes, enjeu majeur de la profession, avec l’apprentissage
    et les contrats de professionnalisation.
    Par le soutien de l’emploi des séniors, 10% des effectifs dans l’entreprise
    ont plus de 50 ans.
  • Pour l’amélioration des conditions de travail.
    Par le développement du travail en continu, aux multiples enjeux du développement durable : intégration sociale, conditions de travail et de vie personnelle, consommations d’électricité, organisation du travail …
    Par la sécurité et la santé des personnels, avec notamment la réduction des TMS (troubles musculo squelettiques).
  • Pour le développement des compétences des salariés. Par la formation professionnelle de personnes peu ou pas qualifiées et leur permettant d’obtenir un diplôme (du CAP au master) ou un certificat de qualification professionnelle (CQP) obtenus en alternance dans le cadre de contrat de professionnalisation.
 

 

> Préserver l’environnement.
> Améliorer la gouvernance.
> Établir et renforcer les partenariats avec les parties prenantes.
> Assurer un développement économique durable.

 

  • Les entreprises de propreté sont confrontées à de nombreux défis d’environnement, dans l’exercice de leur profession (utilisation de produits et de matériels générateurs de nuisances) comme dans la production de déchets (solides et liquides). Un premier objectif du programme est de diminuer les déchets à la source, ce qui se traduit au niveau des emballages et des concentrations. Le deuxième objectif vise à rationaliser les consommables et diminuer les consommations, en eau par le biais des produits et techniques de nettoyage, en carburant dans les déplacements. Le troisième objectif est de développer l’achat de produits éco-labellisés et leur bonne utilisation (dosage), tout en restant attentif aux évolutions réglementaires (REACH …). Le quatrième objectif a visé à augmenter l’efficacité énergétique et le caractère recyclable des matériels. Les entreprises de propreté travaillent chez leurs clients, eux-mêmes souvent engagés dans des actions de préservation de l’environnement. C’est une position de partenaire privilégié, vis-à-vis des clients et des fournisseurs pour accompagner ou inciter un engagement responsable commun.
  • Renforcer les liens avec les parties prenantes, notamment : Avec les clients-donneurs d’ordres, l’intégration progressive dans les contrats des critères de Responsabilité sociétale des Entreprises (RSE), permet de développer une offre plus durablement « responsable » et de resserrer les liens. Avec les fournisseurs et sous-traitants, l’intégration des critères sociaux (droits de l’homme et du travail …) et environnementaux (sur les produits et matériels de nettoyage, consommations …) dans les cahiers des charges et les contrats d’achats et de prestation permet d’engager une politique d’achats responsables. Avec les collectivités territoriales, la contribution aux Agendas 21 locaux est une excellente occasion de prendre sa place dans le tissu socio-économique du territoire local. Avec des associations ou ONG, pour contribuer à leur objet, en cohérence avec les caractéristiques de l’activité d’entreprise de propreté (insertion des jeunes venant de quartiers en difficulté ou de publics éloignés de l’emploi, lutte contre l’illettrisme).
  • En s’engageant dans une politique ambitieuse de développement durable, la profession s’oblige à une grande transparence, ne serait-ce que pour montrer à ses parties prenantes la réalité de son effort et les progrès qu’elle engrangera. Qui dit progrès dit mesure ; le programme développement durable de la FEP prévoit la mise en place d’indicateurs sur chacune des actions mises en oeuvre, des indicateurs simples et cohérents de façon à faciliter la visibilité des résultats et des efforts entrepris. Qui dit transparence dit gouvernance. Les entreprises de propreté engagées analysent leurs risques sociaux, sociétaux et environnementaux, elles élaborent également une charte qui manifeste leur engagement. Elles contribueront en outre à la publication d’un rapport développement durable de branche sur leurs actions en matière de responsabilité sociale et environnementale.
  • Les entreprises de propreté doivent assurer leur pérennité économique. Leur Programme développement durable s’inscrit dans cette perspective. Il permet d’anticiper les risques sociaux et environnementaux et les coûts engendrés. Il permet également d’anticiper les évolutions réglementaires et de mieux maîtriser les investissements qui se révèleront indispensables. L’engagement social contribue à la crédibilité et à l’image des entreprises de propreté face aux enjeux de la société et aux priorités politiques. Certaines actions ont un impact direct sur les résultats de l’entreprise par les économies qu’elles engendrent et la meilleure efficacité des processus de travail. D’autres facilitent et enrichissent la relation avec les clients, ce qui accroît leur fidélité. Les partenariats avec les parties prenantes sont des atouts pour assurer la légitimité des entreprises de propreté au sein de leurs territoires.